Goma : La LUCHA appelle à la désobéissance fiscale « pour dire non au calendrier électoral de la CENI »

Publié le: 09/11/2017 à 07h10min33s

Par Radio Moto Butembo-Beni

La deuxième quinzaine du mois de novembre s’annonce explosive à Goma. Si à la Lucha, on appelle au boycott fiscal dès le 15, du côté des partis politiques de l’opposition membres du RASSOP, l’on conseille la résistance populaire active non-violente contre «  le pseudo calendrier du 05 novembre ».

Ghislain MUHIWA de la LUCHA argumente que le calendrier de la CENI ne répond pas aux aspirations du peuple, celles d’aller aux urnes à la fin de cette année.

« A partir d’aujourd’hui déjà, nous avons appelé la population à observer une désobéissance fiscale. Il ne faut plus payer les factures de la SNL et de la REGIDESO. Il ne faut plus payer les taxes et les impôts. Il ne faut plus obtempérer aux ordres de la police et de l’armée. Nous sommes maintenant dans un Etat qui n’est pas responsable. Et nous LUCHA, ne reconnaissons plus KABILA comme Président », fulmine-t-il.

Dans le camp du Rassemblement, une campagne de sensibilisation contre le calendrier électoral. Les opposants de Goma appellent la population à une forte résistance populaire active et non violente.

« L’analyse du calendrier montre que ce n’est pas un calendrier, c’est un faux document. NANGAA a publié ce calendrier comme de la poudre aux yeux. Il n’a fait que tromper la vigilance des Américains. Il pendait aussi que les congolais ne sauront pas le lire », réagit Jean-Baptiste KASEKWA, membre de l’opposition de Goma.


Publié le: 09/11/2017 à 07h10min33s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur