Un élément des FARDC accusé de troubler l’ordre autour du camp militaire de Rughenda

Publié le: 07/12/2017 à 10h48min58s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Jean de Dieu NGAVONZINZA, premier lieutenant des FARDC, est accusé de tracasserie, de pillage dans des boutiques, pharmacie et certains ménages dans ce quartier de la commune de Bulengera et en cellule VUTAHIRA en commune de MUSUSA. C’est le porte-parole des victimes qui livre la nouvelle ce mercredi 06 décembre à Radio Moto Butembo-Beni.

KAHINDO SYASAKA Eugène affirme que le soldat  a l’habitude d’intimider les personnes qu’il cible avant de ravir de force des biens. Le dimanche 03 décembre 2017, Jean de Dieu NGAVONZINZA a été accusé d’avoir ravi des biens dans une boutique à Rughenda. Le porte-parole des victimes dit avoir déjà fourni quelques éléments de preuves sur l’incriminé au commandant des opérations de la PNC Butembo.

« Nous avons un élément qui se dit Munyabwisha, il est de Rutshuru. C’est un lieutenant. Il passe de gauche à droite, même dans des familles pour demander à manger. Alors, s’il arrive dans votre pharmacie, et qu’il y a quelqu’un qui vient payer des médicaments, il vous dit : alors vous dites que vous n’avez pas d’argent. Je peux vous piller tous vos biens, tous vos médicaments, les amener au camp militaire où vous serez obligés d’aller les récupérer moyennant l’argent. J’ai livré cette information à la police », a-t-il témoigné.

Au cours d’un échange téléphonique avec Radio Moto Butembo-Beni  ce mercredi 06 décembre, le Commandant des FARDC basées à Rughenda, le Colonel TANGAZO KABIONA Ghislain, a pour sa part indiqué qu’il n’est pas informé de cette situation.


Publié le: 07/12/2017 à 10h48min58s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur