Matériels pillés, habitants en fuite, le centre médico-chirurgical de Kitovo se meurt

Publié le: 07/12/2017 à 11h33min16s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Cette structure sanitaire située en groupement Malio à une dizaine de kilomètres à l’Ouest de Butembo avait été pillée en décembre 2016 par des porteurs d’armes. En ce temps-là, la localité de Kitovo avait été le théâtre des affrontements entre militaires et miliciens. Une année après le pillage de cette structure sanitaire, Radio Moto Butembo-Beni présente son état des lieux.

D’emblée, ce centre de santé avait suspendu les activités de prise en charge médicale de décembre 2016 en septembre 2017 à cause de l’insécurité surtout que tous les habitants étaient en fuite. A 5 mois de la reprise des activités, le travail au centre médico-chirurgical de Kitovo se déroule presque de manière partielle.

Le comptable de cette structure sanitaire affirme que les interventions chirurgicales et la Consultation prénatale ne sont pas encore opérationnelles. Entretemps, même les malades qui sont soignés honorent difficilement leurs factures, se désole MUMBERE MUSARANGATI Adolphe. Le personnel soignant et les malades sont tous encore sous le choc de l’absence de PALUKU WALIRE Aaron, enlevé en décembre 2016. Il jouait le rôle de médecin traitant, dit-il.

« Nous pouvons attester que les malades nous arrivent de nouveau progressivement. Espérons que le jour où nous aurons un autre médecin, les malades viendront nombreux. Voyant qu’ils viennent fraichement de leurs refuges et vu qu’ils ont rencontré tout en désordre, c’est difficile pour nous de trouver de l’argent. C’est pourquoi nous nous aidons avec eux quand par exemple un malade dit qu’il n’a pas d’argent, nous le laissons partir », fait –il savoir.

MUMBERE MUSARANGATI Adolphe, comptable du centre médico-chirurgical de Kitovo, ajoute que cette structure ressent plusieurs besoins.

« Nous pouvons attester que les malades nous arrivent de nouveau progressivement. Espérons que le jour où nous aurons un autre médecin, les malades viendront nombreux. Voyant qu’ils viennent fraichement de leurs refuges et vu qu’ils ont rencontré tout en désordre, c’est difficile pour nous de trouver de l’argent. C’est pourquoi nous nous aidons avec eux quand par exemple un malade dit qu’il n’a pas d’argent, nous le laissons partir », fait –il savoir.

Notre interlocuteur espère qu’après 2017, le centre médico-chirurgical de Kitovo aura un autre médecin au cas où l’otage n’est pas libéré. D’une capacité d’accueil de 16 malades,  ce centre de santé a été créé comme poste de santé en 1995. Il avait été érigé en centre de santé médico-chirurgical en 2005.


Publié le: 07/12/2017 à 11h33min16s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur