Le Pape insiste sur le respect des droits humains dans tous les pays dont la RDC

Le Pape insiste sur le respect des droits humains dans tous les pays dont la RDC

Publié le: 10/01/2018 à 08h34min34s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Il s’est adressé lundi 08 janvier à l’ensemble des ambassadeurs accrédités auprès du Saint-Siège. Plusieurs messages sont contenus dans son traditionnel discours des vœux au Corps diplomatique. En somme, son message était une célébration, à sa manière, des 70 ans de la Déclaration des droits de l’homme de 1948.

Parlant des bases d’une diplomatie multilatérale, il a posé une condition fondamentale, à savoir la reconnaissance de la dignité de chaque personne humaine. En poursuivant, il a parlé également de la Défense du droit à la vie. A ce propos, le Pape regrette que plusieurs des droits proclamés en 1948 sont encore aujourd’hui «violés», à commencer par le droit à la vie, la liberté et l’inviolabilité de chaque personne humaine.

Le Pape évoque les enfants rejetés avant de naitre, les personnes âgées considérées comme un poids, les femmes violentées, les victimes de la traite. Dans le même discours aux ambassadeurs, François a parlé de la promotion du désarmement nucléaire. A ce sujet, il s’est félicité de la signature du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, y compris par la Cité de l’État du Vatican. Un autre élément important de son discours était relatif à la disponibilité au dialogue. Celle-ci est essentielle même dans les contextes nationaux.

 François n’a pas oublié les souffrances de nombreuses parties du continent africain: au Soudan du Sud, au Nigéria, en République démocratique du Congo, en Somalie ou en République centrafricaine. L’exploitation des ressources, la prolifération des groupes armés et le terrorisme menacent le droit à la vie, et pour le Pape «il ne suffit pas de s’indigner»: il faut agir, peut-on lire sur le site du Vatican.


Publié le: 10/01/2018 à 08h34min34s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur