La situation politique de la RDC est extrêmement fragile, selon Jean-Pierre Lacroix

Publié le: 10/01/2018 à 17h07min50s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Le secrétaire  général  adjoint de l’ONU chargé des opérations du maintien de paix qualifie la situation politique de la RDC d’extrêmement fragile. Jean-Pierre Lacroix s’est exprimé ainsi ce mardi 9 janvier devant le conseil de sécurité de l’ONU.

Un an après, le conseil de sécurité des Nations Unies se réunissait pour saluer avec beaucoup d’espoir la signature sous l’égide  de la CENCO de l’accord politique du 31decembre 2016. Accord qui a permis de dissiper les tensions politiques  dans le pays et tracer la voie devant conduire à la tenue des élections transparentes et crédibles avant fin 2017.

Jean Pierre Lacroix se dit inquiet de constater que la mise en œuvre de l’accord reste partielle tout en reconnaissant des avancées non négligeables obtenues dans les préparatifs des élections. Il se dit ensuite préoccupé par les violences des marches de protestation du 31 décembre dernier à Kinshasa et ailleurs en RDC.

Abordant l’aspect sécuritaire, Jean Pierre Lacroix rappelle la mort tragique des casques bleus Tanzaniens estimant que l’ONU vient de subir sa plus lourde perte en vies humaines depuis une vingtaine d’années. Situation qui souligne la volatilité de  l’environnement sécuritaire dans certaines parties de la RDC. Il indique que le personnel civil de l’ONU est également exposé à des risques sécuritaires dans certaines parties du pays. La mort en mars dernier de deux membres du groupe des experts des Nations Unies est un rappel triédrique, a chuté Jean Pierre Lacroix selon Radio Okapi.


Publié le: 10/01/2018 à 17h07min50s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur