La Belgique tourne le dos aux autorités congolaises pour financer la société civile

La Belgique tourne le dos aux autorités congolaises pour financer la société civile

Publié le: 12/01/2018 à 08h48min01s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Elle suspend son programme bilatéral de coopération avec la RDC. L’annonce a été faite par le vice premier ministre et ministre belge des affaires étrangères ainsi que celui de coopération au développement.

Au total, 25 millions d’euros alloués aux interventions qui pourraient être menées par les autorités congolaises ont été gelés. Cette somme est déversée dans le compte des aides humanitaires. En clair, la Belgique financera les organisations non gouvernementales et les organisations de la société civile en matière de droit de l’homme et des libertés politiques, indiquent ces ministres.

La Belgique jure coopérer avec les autorités congolaises à condition de la tenue des élections crédibles. Ce qui n’étonne pas le gouvernement congolais, à en croire son porte-parole. Sur radio okapi, Lambert MENDE se désole tout de même qu’au lieu de « financer les élections qui coutent très chers », la Belgique choisit de « financer un groupe d’individus qui veulent déstabiliser le pays ». Sur actualité.cd, il ajoute que c’est plus facile de financer un putsch qui coute 25 millions de dollars seulement au regard des couts des élections élevés à 500 millions de dollars américains.

« Ce n’est pas sur la Belgique que nous comptons pour développer notre pays », conclut le porte-parole  du gouvernement congolais.


Publié le: 12/01/2018 à 08h48min01s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur