RDC : La CENCO contre les attaques menées en l’endroit de l’Eglise catholique et sa hiérarchie

Publié le: 12/01/2018 à 08h57min15s

Par Radio Moto Butembo-Beni

C’est en substance le contenu du message des Evêques signé jeudi 11 janvier par le Président et le Vice-président de cette structure regroupant les Evêques de la RDC.  La Conférence Episcopale Nationale du Congo, CENCO, entame que depuis la marche du CLC et la prise de position du Cardinal de la RDC, « l’on assiste à une campagne de désintoxication, de désinformation voire de diffamation orchestrée même par des responsables des Institutions de la République contre l’Eglise catholique et sa hiérarchie ».

Les Evêques prennent en témoin le peuple congolais. « Cette campagne de mépris vise particulièrement l’autorité de Son Eminence Laurent Cardinal MONSENGWO, considéré à tort comme instigateur des actions visant à déstabiliser les Institutions à place et à vouloir s’emparer du pouvoir. Nous exigeons des preuves à ces graves accusations portées contre sa personne », s’indignent les Evêques.

Dans leur message, ils poursuivent que le caractère laïc de l’Etat congolaise peut pas empêcher l’Eglise catholique d’accomplir sa mission, celle d’annoncer la Bonne Nouvelle du salut, d’être au service de la population congolaise en vue du respect des droits de l’homme et de la dignité humaine indispensables à son bien-être et à son développement intégral. La CENCO en appelle au respect des droits aux manifestations pacifiques et à la liberté de culte garantie par la Constitution.

Elle exige le respect et la Considération dus aux autorités ecclésiastiques. Elle exige que des sanctions exemplaires soient prises à l’encontre de ceux qui ont torturé, blessé et tué nos concitoyens ainsi que de ceux qui ont délibérément profané les églises. L’Episcopat congolais rappelle qu’il ne peut se diviser ni être dédoublé comme des partis politiques.

Les Evêques chutent par un appel au peuple congolais à demeurer debout et vigilant en prenant son destin en mains et à barrer pacifiquement la route à toute tentative de confiscation ou de prise de pouvoir par des voies non démocratiques et anti-constitutionnelles.


Publié le: 12/01/2018 à 08h57min15s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur