Polycarpe NDIVITO : Il ne faut pas lier les opérateurs économiques et leurs dépendants à ceux qui entretiennent l’insécurité à Butembo et environs

Publié le: 12/01/2018 à 17h07min07s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Au cours de la réunion de sécurité qui a mis sur une même table le commandement des opérations SOLOLA I, les autorités et la population, Polycarpe NDIVITO, président de la FEC Butembo-Lubero, a présenté aux autorités différents scénarios dont les opérateurs économiques et leurs bouviers sont victimes pendant les opérations militaires.

Il a déploré le comportement de certains services de sécurités qui accusent faussement les opérateurs économiques d’être les financiers de certaines milices. Polycarpe NDIVITO note que cette manière de rançonner les opérateurs économiques est à laisser parce qu’elle crée un climat de méfiance entre les commerçants et les services de sécurités.

« Vous avez suivi. La maison Alpha, pour avoir vendu des histoires aux gens, on prend des factures ; et comme c’est écrit Alpha, il a fallu les trainer pendant des mois. Nous sommes dans une économie extravertie. C’est quoi un operateur économique qui ne peut pas faire acheter chez ses fournisseurs en Europe, en Asie ? Tout ca c’était bloqué et ne pouvait plus sortir. Ca fait quel manque à gagner pour son entreprise ? Il en est de même pour les autres. Vous faites l’élevage ; on vous dit qu’on a ramassé chez vous des mai-mai. On vous assimile par des velléités non fondées, au chef des mai-mai. Injustement, dès lors que vous êtes victime, votre ferme est déjà pillée, mais on vous met en partie dans une histoire qui ne vous concerne en rien. C’est cela que nous avons décrié. Il faut que les FARDC comprennent ca aussi », a-t-il plaidé.


Publié le: 12/01/2018 à 17h07min07s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur