Daniel RUIZ : « Les rebelles Sud-Soudanais cantonnés à Munigi à Goma ne constituent pas une menace pour le peuple congolais »

Publié le: 02/02/2018 à 17h06min00s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Le chef de bureau de la MONUSCO GOMA, Daniel RUIZ a fait cette déclaration au lendemain du soulèvement de ces citoyens Sud-soudanais mercredi dernier.   Leur manifestation consistait à  réclamer leur  rapatriement.

Au cours de cette manifestation, des véhicules de la MONUSCO ont essuyé  des pierres et le trafic routier momentanément rompu. Pour ce responsable onusien, tout est parti d’un problème interne de leur camp. Ils n’ont caillassé aucun véhicule appartenant à des particuliers si ce n’est le véhicule de la MONUSCO. Il en a profité pour informer que quelques centaines de ces combattants sud-soudanais sont déjà retournés chez eux.

« Il en reste quelques uns d’un ordre de 350 sur le sol congolais », informe Daniel RUIZ.

Ils sont accusés de violer des femmes dans les contrées environnant leur camp. Mais ces accusations sont balayées par le chef de Bureau de la MONUSCO GOMA.


Publié le: 02/02/2018 à 17h06min00s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur