Messe pour les victimes du 21 janvier 2018 : « L’Eglise catholique fière du Comité Laïcs de Coordination »

Messe pour les victimes du 21 janvier 2018 : « L’Eglise catholique fière du Comité Laïcs de Coordination »

Publié le: 09/02/2018 à 17h21min25s

Par Radio Moto Butembo-Beni

C’est ce qu’a laissé entendre le célébrant de la messe dite en mémoire des victimes du dimanche 21 décembre 2018. Cette célébration eucharistique a été dite en la Cathédrale Notre Dame du Congo ce vendredi 9 février 2018 à Kinshasa. 

« Le peuple ne tolérera plus la médiocrité », prêche l’abbé François LUYEYE.  Pour lui, la marche des chrétiens ne s’arrêtera pas jusqu’à l’avènement d’un Congo nouveau.  Il a ainsi rappelé la mission de l’Eglise d’apporter la lumière dans le monde.  L’abbé François a alors salué la mémoire de personnes mortes. Il a par cette occasion, dénoncé le comportement des personnes qui tuent sans remord et vont jusqu’à cacher les corps des innocents.

 « Que celui qui a déjà donné l’ordre de tirer sur les manifestants sans âme, sache que la balle est dans son propre corps et non dans le corps de celui qui est tombé. La balle est dans sa propre conscience et nous disons Père, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font », a dit le célébrant du jour. Plusieurs autorités de l’opposition et de la société civile ont pris part à cette messe.

Le cardinal Laurent MOSENGWO a concélébré, aux cotés de plusieurs prêtres. Pour rappel, il y a eu levée ce jeudi du corps de l’aspirante religieuse Thérèse KAPANGALA. Cette dernière a été tuée par balle lors de la marche du Comité Laïc de Coordination, CLC du 21 janvier 2018 à Kinshasa. La levée de ce corps a été effectuée après des tractations entre autorités de Kinshasa et la famille de l’illustre. La famille de cette fille de 24 ans a décidé que la messe d’avant inhumation soit dite ce même jeudi à la paroisse Saint François de Kintambo où elle a été tuée par balle.

Dans l’église paroissiale, tous les fidèles ont fondu en larmes en se souvenant d’une jeune brave qui n’a  fait que réclamer l’application de l’Accord de la Sait Sylvestre, décrit TV5 MONDE. Selon les autorités, la marche du 21 janvier a fait deux morts. L’ONU et les organisateurs de ladite marche parlent de 7 morts après qu’un blessé a succombé à ses blessures.


Publié le: 09/02/2018 à 17h21min25s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur