Odile MABANZA sensibilise sur les six violations graves des droits de l’enfant

Publié le: 12/02/2018 à 15h21min05s

Par Radio Moto Butembo-Beni

C’était en marge de la journée internationale de lutte contre le recrutement d’enfants  dans des groupes armés. Cette journée est célébrée le 12 février de chaque année. Dans son intervention au cours de la parade de lundi 12 février 2018, Odile MABANZA, chef du service Genre, Famille et Enfants, a axé son message sur les six violations graves des droits de l’enfant en période de conflits armés.

Elle a cité notamment le meurtre et la mutilation d’enfants, le recrutement et l’utilisation d’enfants, le viol et violences sexuels contre les enfants ; l’enlèvement d’enfants, les attaques contre les écoles et les hôpitaux et le refus d’accès à l’assistance humanitaire. Odile MABANZA appelle tous les services de sécurité, forces armées et groupes armés au respect des droits des enfants. Elle  condamne, par ailleurs, le recrutement d’enfants et l’impunité des responsables de  groupes armés.

Odile MABANZA suggère au gouvernement de protéger les droits de l’enfant congolais.

 


Publié le: 12/02/2018 à 15h21min05s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur