RDC : Rebondissement dans le débat sur l’inconstitutionnalité de la loi électorale

Publié le: 15/02/2018 à 16h54min26s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Ce débat refait surface un mois après le dépôt de cette requête à la cour constitutionnelle. Les députes et sénateurs impliqués dans cette lutte s’inquiètent du silence absolu de la cour constitutionnelle.

Joint par TOP CONGO FM ce jeudi 15 février 2018, l’honorable Henri Thomas LOKONDO de la majorité présidentielle pense que la Cour doit faire diligence. Raison évoqué, l’on est en pleine année électorale, insiste-t-il. Cet élu du peuple se dit convaincu que ses collègues et lui auront gain de cause dans cette affaire. Pour lui, si la cour déclare recevable la requête sur l’inconstitutionnalité de l’actuelle loi électorale, la CENI fera recours aux anciennes dispositions. Cela n’empiétera pas le processus électoral, apaise Henri Thomas.

Parmi les points qui fâchent, l’on note le seuil de représentativité  fixé à 1 pourcent pour être élu député national. Rappelons que dans ses explications au sénat, le vice premier ministre et ministre à l’intérieur avait menacé que « si le sénat n’adopte pas cette loi, le retard d’organisation des élections incomberait aux sénateurs congolais ». Il est à noter que cette loi a déjà été promulguée par le président de la République.


Publié le: 15/02/2018 à 16h54min26s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur