Crise politique en RDC : Voici ce que la CENCO attend des autorités, de la population et de la communauté

Publié le: 21/02/2018 à 07h56min42s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Les Evêques de République Démocratique du Congo ont publié lundi 19 février 2018 un message ayant sanctionné leur Assemblée Plénière Extraordinaire. Les évêques et Archevêques de la RDC se sont réunis du 15 au 17 Février. Dans ce message, les membres de la CENCO ont émis un certain nombre de recommandations pour un Etat de droit dans leur pays. Dans le même message, les membres de la CENCO émettent un certain nombre de recommandations.

Ils demandent avec insistance l’application intégrale et effective des dispositions en souffrance de l’Accord de la Saint Sylvestre. Il s’agit notamment du parachèvement des mesures de décrispation du climat politique, la redynamisation de la CENI, les dispositions relatives au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, CSAC. La CENCO demande aux autorités compétentes d’annuler les édits interdisant les manifestations pacifiques, d’engager les poursuites judiciaires à l’encontre de ceux qui ont commis des actes délictueux à l’occasion des marches organisées par le CLC.

Elle invite les mêmes autorités à prendre des dispositions pour encadrer les marches pacifiques comme cela se fait dans d’autres cieux. La CENCO recommande aussi aux autorités compétentes d’arrêter les poursuites et les menaces à l’endroit des organisateurs des marches pacifiques. Les Evêques et Archevêques invitent la CENI à lever l’équivoque et les suspicions autour de la machine à voter en acceptant sa certification par des experts nationaux et internationaux. Au Peuple congolais, la CENCO recommande de demeurer débout et vigilant, de prendre son destin en main notamment par la prière et par des initiatives de nature à barrer pacifiquement la route à toute tentative de confiscation ou de prise de pouvoir par des voies non démocratiques et anticonstitutionnelles.

« A la communauté internationale, la CENCO demande de continuer à accompagner la RDC dans le processus électoral et à placer le bien du Peuple congolais au dessus de ses intérêts », fait savoir le message.

En conclusion, à dix mois des scrutins, les Evêques et Archevêques appellent à la responsabilité des personnes et des institutions chargées de la préparation et de l’organisation des élections pour l’intérêt supérieur de la Nation.


Publié le: 21/02/2018 à 07h56min42s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur