Voici les 14 personnalités congolaises sur la black list du gouvernement suisse

Publié le: 23/02/2018 à 08h51min07s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Après les États-Unis d’Amérique, l’Union européenne et le Royaume-Uni, le Conseil fédéral Suisse a annoncé depuis mercredi 21 février 2018 soumettre 14 personnes congolaises aux sanctions financières et de voyage. Dans cette liste nominative, on trouve des officiers militaires et de la police nationale congolaise de haut rang et d’anciens gouverneurs.

Les généraux Kampete Ilunga qui dirige la Garde Républicaine de protection de Joseph Kabila, Kumba Gabriel Amisi dit Tango Four des FARDC, Luyoyo Ferdinand Ilunga de la PNC, Kanyama Célestin de la PNC, Numbi Banza Tambo John des FARDC, Kibelisa Roger, Kaimbi Delphin de Demiap, Boshab Evariste, Ancien ministre de l’Intérieur, Mupompa Alex Kande, Ancien gouverneur du Kasaï Central, Musonda Jean-Claude Kazembe, Ancien gouverneur du Katanga, Mende Lambert, Ministre des Communication et Médias, Porte-parole du gouvernement, Ruhorimbere Éric des FARDC, Shadari Ramazani, Ancien ministre de l’Intérieur, et Mutond Kalev, Directeur Général de l’ANR.

Selon le média en ligne Afriwave, le gouvernement suisse les sanctionne pour les activités financières illicites notamment un enrichissement par le trafic de minerais, les taxes illégales et le détournement des fonds publics. Mais aussi, pour certains, la responsabilité de l’action ou de la décision dans la violence contre les citoyens et l’opposition.

Ces 14 personnalités sont considérées comme celles qui entravent la démocratie en RDC par « des actes de violence, de répression, d’incitation à la violence et de violation de l’État de droit, et d’être responsables de graves violations des droits de l’homme », informe le site officiel du gouvernement suisse.


Publié le: 23/02/2018 à 08h51min07s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur