Clôture de l’atelier de la CPAP à Kyondo : Les participants édifiés sur la gouvernance concertée et la planification participative

Publié le: 09/03/2018 à 17h14min08s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Cette clôture est intervenue jeudi 08 mars. Pendant trois jours, les participants à cet atelier tenu par la Cellule Provinciale d’Appui à la Pacification, CPAP, ont été outillés sur la mise en place, la redynamisation et le renforcement des capacités des animateurs de Comités locaux de développement en chefferie des Bashu. Les assises ont été organisées sous les auspices de la CPAP en partenariat avec le Fond Social de la République financés par la Banque Mondiale.

Les délégués de 7 groupements de la chefferie des Bashu ont été outillés sur l’identification et l’analyse des conflits. Dans son exposé, Joseph BINANGUSU a insisté sur la collaboration et le dialogue sincère pour résoudre le conflit. Evaluant cet atelier, Gédéon KASEREKA, coordonnateur de la CPAP, se réjouit du bon déroulement de ces activités.

« J’ai vraiment un sentiment de satisfaction. Je trouve des gens extrêmement intelligents qui m’ont surpris. Ensemble avec eux, on a fait des groupes de carrefour qui ont produit des exercices réels qui montrent qu’ils ont exactement compris la formation et qu’ils sont engagés à travailler. Nous avons fait un bon exercice. Ca consiste à amener la légitimité des membres qui vont siéger dans les comités locaux de paix et de développement. Il y a donc un système d’accréditation que nous venons de mettre en place qui va commencer par les villages, et les villages qui vont accréditer les gens au niveau des groupements… Nous pensons que la population aura la même formation par rapport à ce que nous allons entreprendre dans la chefferie en termes des actions de développement. Nous demandons à ce que tous les habitants de Bashu s’y impliquent  de sorte que tous nous matérialisions la gouvernance concertée et la planification participative comme mode de gestion voulu par son excellence le gouverneur de la province du Nord-Kivu Julien PALUKU », a-t-il restitué.

Les participants ont remercié les organisateurs. Ils ont promis aller restituer les acquis aux autres.

« Le gouvernement a bien raisonné pour nous faire une méthode selon laquelle la grande décision doit venir de la base. Autre chose est que les quelques chances des infrastructures que nous avons, nous devons les garder à bon père de famille », a reconnu un participant.

Des modules ont été remis aux participants après cet atelier.


Publié le: 09/03/2018 à 17h14min08s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur