CLC : Après « dix victoires », place au réarmement moral

CLC : Après « dix victoires », place au réarmement moral

Publié le: 13/03/2018 à 12h43min07s

Par Radio Moto Butembo-Beni

En trois actions, le Comité Laïc de Coordination se réjouit de dix victoires encaissées dans le compte du peuple congolais. C’est le contenu du document « Jusqu’au bout nous irons », rendu public ce lundi 12 mars 2018. Le CLC invite tous les compatriotes du pays et de la diaspora à faire un arrêt et voir en face ces victoires. 

Les congolais ont vaincu leur peur et ont réussi à transférer la peur dans le camp des dirigeants.  Aussi, par cette occasion, l’existence des divisions au sein du pouvoir a été mise en nue. A ce sujet, il est à noter  la fin du mutisme sur le président de la République et sur sa prise de parole ou non. Le CLC ajoute que des réunions couteuses ont été alors organisées pour contrecarrer les manifestations seulement pacifiques. Les personnes portant des objets sacrés et entonnant des chants se sont mises face aux canons d’armes qui crachent le feu.

Autres victoires sont celles enregistrées sur un régime dictatorial qui se cache derrière une démocratie de façade, celle sur les lignes statiques qui bougent désormais  et celle de l’adhésion populaire.  Une Eglise débout et une espérance têtue qui continue à mobiliser sont les gloires à ranger derrière les manifestations.

Le CLC se réjouit ainsi des bergers qui sont constamment à l’écoute de la misère du peuple. Ce, à tel enseigne que les infiltrés ne comprennent plus l’engouement de tout un peuple pour le changement.  En outre, les héros de la démocratie constituent une autre victoire des actions du CLC. « Ils ont un nom, un visage, un âge. Ils sont morts ; ils sont vivants ; enterrés en cachette ou non» lit-on dans ce communiqué. 

« Jusqu’au bout, nous irons », c’est le titre de ce document qui met en exergue un rêve comme dernière et dixième victoire. Ce rêve congolais est la terre promise de liberté et d’indépendance réelle et non fictive. La liberté qui permettra au peuple et aux dirigeants une économie de communion au service du bien être commun, chute le CLC.

Des actions non-violentes

Après le 25 février, le CLC projette des actions de réarmement moral et spirituel.  Cet engagement est contenu dans le communiqué du CLC rendu public ce lundi 12 mars 2018. Le CLC rappelle la sonnerie des cloches tous les jeudis  à 21 heures dans des paroisses de Kinshasa et de toute la République.  Ces sons de cloche sont à accompagner par  des sifflets, des klaxons, et autres bruits.

Le CLC appelle à la poursuite assidue des formations sur la non-violence active. Aussi, les actions diplomatiques vis-à-vis de différents partenaires sont à renforcer. Le CLC appelle enfin à une participation massive à la messe de mort des martyrs vendredi 16 mars à 10 heures. Cette eucharistie aura lieu en la Cathédrale Notre Dame du Congo de Kinshasa.


Publié le: 13/03/2018 à 12h43min07s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur