Henri MOVA dépose à la CENI la liste de regroupements et partis politiques prêts pour les prochaines élections

Publié le: 27/03/2018 à 12h43min36s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Lundi 26 mars 201, le vice-premier ministre chargé de l’intérieur et sécurité a déposé à la CENI la liste de regroupements et partis politiques qui seront en compétition lors de prochaines élections. Reçu au siège de la CENI à Kinshasa, Henri MOVA SAKANYI a déclaré qu’il a joué sa part pour que la suite du processus électoral soit dans sa phase non retour.

« Pour les partis qui ne se sont pas mis d’accord, une médiation a été menée par le CNSA. On a trouvé parfois des ententes qui ont permis que les listes ne soient pas en contradiction. Parce que la volonté de ceux qui ont négocié l’accord de la CENCO était que les élections soient inclusives, nous avons dû aligner tout le monde. Au peuple d’en décider », assuré le patron de l’intérieur et sécurité.

Henri MOVA a poursuivi que la CENI a certainement un travail à faire pour constater ceux qui ne sont pas dans la réglementation rigoureuse.

« Mais, nous avons fait notre part. Si jamais, les descensions persistent, il y a des instances comme des Cours et Tribunaux. Ce qui a été fait enveloppe l’ensemble de la scène politique de telle sorte que personne ne soit écarté du fait des problèmes qu’il aurait au sein de son parti », lance Henri MOVA à la fin de son entretien avec Corneille NANGAA, Président de la Centrale électorale.

Selon le site actualité.cd, le vice-premier ministre a rassuré que le dépôt de la liste témoigne de la marche vers les élections.

« A partir d’aujourd’hui, on sait la composition des équipes qui vont concourir à la réalisation de la volonté populaire de se choisir des dirigeants. A partir de ce moment, nous avons eu la bonne nouvelle que le gouvernement avait bouclé le montage du financement des élections. C’est un acte de souveraineté qui a été posé lors de la réunion interinstitutionnelle. Aujourd’hui, techniquement, nous sommes en mesure de dire que ces élections, plus personne ne peut arrêter la marche », a insisté Henri MOVA.

Toutefois, la liste transmise n’a pas été dévoilée à notre source. Nonobstant, des sources sures  évoquent les chiffres de 600 partis et de moins de 100 regroupements politiques. 


Publié le: 27/03/2018 à 12h43min36s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur