Le fichier électoral publié par la CENI contesté par un bon nombre des opposants

Publié le: 12/04/2018 à 15h04min33s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Ils ont rendu public un communiqué dans ce sens mercredi 11 Avril 2018. L’UDPS, le MLC, l’UNC, la plateforme Ensemble de Moise KATUMBI et autres  pensent que l’audit du fichier électoral s’impose face aux irrégularités constatées.

Ils citent les chiffres inexacts, le nombre excessif des doublons et l’enrôlement irresponsables « des bébés ». Ces manœuvres dénotent une tentative de tricherie en amont, notent les opposants. Ils exigent également l’annulation et le retrait des cartes invalides pour éviter toute exploitation ultérieure. A part cette plainte sur le fichier électoral, la machine à voter proposée par la CENI ne fait pas aussi l’unanimité des acteurs nationaux et internationaux.

Face à cette vague de contestations adressée à la CENI, la MONUSCO se retire. Répondant à cette question lors de la conférence de presse de ce mercredi à Bunia, la porte-parole de la MONUSCO a déclaré que la mission onusienne en RDC  fera rapport au conseil de sécurité  de l’ONU. Florence MARSHALL explique l’attitude passive de la MONUSCO par le mandat d’observation et d’accompagnement qu’elle détient face à ce processus. Notons que la CENI a déjà porté plainte contre les électeurs dont les empreintes figurent plus d’une fois dans le fichier électoral.


Publié le: 12/04/2018 à 15h04min33s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur