Lubero : Vers la reprise du souffle pastoral en paroisse Kikuvo après de longs moments d’insécurité

Publié le: 13/04/2018 à 09h21min17s

Par Radio Moto Butembo-Beni

C’est une bonne évolution constatée dans la reprise des activités pastorales en paroisse de Kikuvo. Cette paroisse est dans le doyenné de Mbingi au du diocèse de Butembo-Beni et du du territoire de Lubero au Nord-Kivu. Les sacrements s’y déroulent sans faille, après que l’entité a été le théâtre des guerres et conflits. Mais, il y a encore à faire côté spiritualité des chrétiens.

Se confiant au reporter de RMBB le Mardi Saint, l’abbé Jérôme MBUSA SYAYITHABO, curé de Kikuvo, trouve cette paix actuelle comme résultat de la prière des fidèles de la place.

“Tout va bien. Les messes se déroulent, les chrétiens se confessant. Nous avons aussi fait ce que le Pape a demandé aux chrétiens du monde. On peut dire que la pastorale évolue normalement. Tout le monde, meme les membres des sects ont commence de prier pour la paix”, assure l’Abbé Jerome MBUSA

Pendant ce temps, le curé de Kikuvo dénonce les pratiques occultes auxquelles recourent les jeunes de Kikuvo et environs. L’abbé Jérôme MBUSA SYAYITHABO encourage les chefs de toutes les confessions religieuses à sensibiliser les jeunes à divorcer d’avec ces mauvaises pratiques qui ne plaisent pas à Dieu.

“Même les enfants de l’école primaire entrent dans cette histoire. Nous pensons qu’avec une prière intense, les gens comprendront que le deuxième monde n’est pas fait pour l’homme. Le constat amer est tel que de nombreux chrétiens sont dans deux mondes à la fois, le monde sensible et le deuxième. Ils s’adonne aussi aux pratiques fétichistes”, craint ce prêtre diocésain.

L’école avant le champ

Lle Curé de Kikuvo encourage les parents à scolariser leurs enfants en dépit des difficultés  sociales et financières. C’est après les études qu’ils peuvent bien pratiquer l’agriculture. L’école épargne aussi de la délinquance juvénile, conscientise l’abbé Jérôme MBUSA SYAYITHABO.

“Ceux qui ne vont pas à l’école sont à la merci des milices. Il est aussi vrai que les parents sont en perpétuelle quête des terres arrables. Le sol de cette partie est pieureux. On fait difficilement un mètre carré. Quant à l’acalmie qui s’observe ici, c’est seulement, une paix précaire car on continue de tuer des gens la nuit, on accuse tout le monde. Et on n’y comprend rien”, fait-il savoir.

La paroisse de Kikuvo a six secteurs, à savoir Kikuvo, Butsili, Kamandi lac, Kamandi, Lugarama et le secteur scolaire. Trois prêtres sont chargés de la pastorale dans cette entité située au sud du diocèse de Butembo-Beni.


Publié le: 13/04/2018 à 09h21min17s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur