La société civile et les transporteurs annoncent de grandes actions pour que les autorités réparent l’axe Lubero-Kanyabayonga

Publié le: 13/04/2018 à 12h15min00s

Par Radio Moto Butembo-Beni

L’état de la route nationale N°2 préoccupe les forces vives, coordination de Lubero. La question a été débattue au cours d’une rencontre tenue jeudi 12 Avril dans la salle du SYDIP Butembo. Les participants ont regretté que des conséquences du mauvais état de la route pèsent sur des usagers de cette route alors qu’ils paient pourtant des frais auprès du Fond National d’Entretien Routier, FONER.

Les conducteurs des engins roulants, usagers de cette route, ont pris part à ladite rencontre avec les composantes des forces vives de Lubero. Georges KATSONGO, président de la société civile en territoire de Lubero a dénoncé, notamment, l’impraticabilité du tronçon routier Butembo-Kanyabayonga. Il alerte que cet état de la route ne permet pas la circulation des engins roulants et provoque de la colère chez les usagers.

“Des actions conrètes sont déjà envisagées au cas où les autorités ne trouvent pas de réponses à notre préoccupation. On va mener des actions de grande envergure qui ameneront les autorités à prendre des dispositions afin de réparer cette artère. Ces mesures seront executées par tous les partenaires dont la société civile de Butembo et Lubero, tous les transporteurs de Butembo-Lubero et les autres intervenants dans le secteur. Un délai de sept jours est accordé aux autorités pour qu’on arrive à une solution palpable”, annonce Georges KATSONGO.

Les usagers de la route nationale N°2, entre Butembo et Kanyabayonga s’interrogent à propos de la destination des frais de différentes taxes perçues par le Fonds National d’Entretien Routier, FONER. En somme, ils recommandent l’aménagement rapide de ce tronçon routier pour faciliter la réduction du prix de denrées alimentaires sur le marché.


Publié le: 13/04/2018 à 12h15min00s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur