Beni : Ce qui s’est réellement passé à Ngadi pendant l’attaque de la position des FARDC par des présumés ADF

Publié le: 16/04/2018 à 16h24min59s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Le quartier Ngadi se trouve dans la commune Ruwenzori de la ville de Beni, au Nord-Kivu. Une attaque attribuée aux ADF a été signalée samedi 14 avril dans la soirée. L’aventure des assaillants a été déjouée par les FARDC et les casques bleus.

Des affrontements entre les deux camps ont paniqué les habitants de tout Beni le soir de samedi 14 avril avant l’assurance des autorités locales. Siku Provinces, correspondant de Radio Moto Butembo-Beni à Beni a été à Ngadi dimanche 15 avril pour constater la réalité du terrain.

 L’ennemi a attaqué la position militaire de Ngadi à partir de la concession de KANGIDA. Ces miliciens, présumés de l’ADF, ont, ensuite, fui la défensive des FARDC, laissant derrière eux des traces de sang. Signes qu’ils ont été blessés. Mais, ils venaient de tuer à l’arme blanche KASEREKA KAKOTIRE, un cultivateur sexagénaire et habitant de NGADI. Cette victime avait été utilisée, d’avance, comme pisteur.

Une autre victime de cette circonstance malheureuse, c’est un civil nommé BWAKYA, 40 ans. Cet homme a été criblé des balles dans sa jambe par un soldat des FARDC au cours d’une discussion après la fuite de l’ennemi. Il est aux soins à l’Hôpital Général de Référence de Beni. En outre, les soldats loyalistes disent avoir appréhendé un milicien avec effets militaires, selon MAKOFI BUKUKA Gervais, un des chefs coutumiers de VEMBA, village proche de NGADI.

Cette source indique que les recherches d’autres corps se poursuivent, certaines personnes ne faisant pas part de leurs nouvelles. Siku Province a constaté la paralysie des activités économiques et religieuses ce dimanche à NGADI.


Publié le: 16/04/2018 à 16h24min59s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur