Voici ce que dit réellement la loi électorale en RDC

Publié le: 09/05/2018 à 18h15min23s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Cette loi stipule que la répartition des sièges pour l’élection des députés nationaux est déterminée en deux étapes : par province et par circonscription à l’intérieur de la province. La circonscription électorale pour l’élection des députés nationaux est le territoire, la ville et le regroupement des communes pour la ville de Kinshasa.

Le territoire de la RDC est subdivisé en 181 circonscriptions électorales pour la députation nationale, réparties dans les 26 provinces du pays. Notamment sept pour le Bas-Uélé, avec 7 sièges, , huit pour l’Equateur, avec 12 sièges, huit pour le Haut-Katanga, avec 30 sièges, six pour le Haut-Lomami, avec 16 sièges, sept pour le Haut-Uélé, avec 11 sièges, six en Ituri, avec 28 sièges, six au Kasaï, avec 19 sièges, six au Kasaï-central, avec 19 sièges, six au Kasaï-Oriental, avec 14 sièges, quatre à Kinshasa, avec 55 sièges, douze au Kongo central, avec 24 sièges, six au Kwango, avec 12 sièges, sept au Kwilu, 29 sièges, sept à Lomami, avec 15 sièges, six à Lualaba, avec 13 sièges, neuf à Maï-Ndombe, avec 12 sièges, huit au Maniema, avec 13 sièges, quatre à Mongala, avec 12 sièges, neuf au Nord-Kivu, avec 48 sièges, cinq au Nord-Ubangi, avec 8 sièges, sept au Sankuru, avec 14 sièges, neuf au Sud-Kivu, avec 32 sièges, six au Sud-Ubangi, avec 16 sièges, sept au Tanganyika, avec 15 sièges, huit à Tshopo, avec 16 sièges, et sept à Tshuapa, avec 10 sièges.

A noter que la RDC compte 311 communes dans les villes et territoires et 734 secteurs et chefferies.


Publié le: 09/05/2018 à 18h15min23s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur