Butembo : Le RASSOP appelle la population à déjouer le piège de la non-tenue des élections de décembre 2018

Butembo : Le RASSOP appelle la population à déjouer le piège de la non-tenue des élections de décembre 2018

Publié le: 22/05/2018 à 12h13min44s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Dimanche 20 mai 2018, la salle des réunions du Centre d’Accueil Joli Rêve de BUTEMBO a servi de cadre à la conférence sur la responsabilité du citoyen congolais face aux défis de la préparation des élections du 23 décembre 2018. L’orateur du jour était  le Chef des Travaux MUHINDO KASEKWA Jean-Baptiste, porte-parole du RASSOP Nord-Kivu. Il a expliqué des hypothèses pensées par la mouvance au pouvoir vis-à-vis des élections présidentielles.

 Le conférencier a invité la population et l’opposition à ne pas tomber dans le piège de la diversion en pensant que les élections n’auront pas lieu.

“Nous avons montré que dans la première hypothèse où au 25 juillet, la majorité pose un signal fort en déposant la candidature du dauphin de Monsieur Joseph Kabila. Là, la population doit être en mesure de démonter le piège à trios phases de ce processus élecoral. La phase du depot de candidature, là la population, les organizations de la sociét civile et l’opposition ne doivent pas tomber dans le piège de la diversion faisant croire qu’il n’y aura pas elections. Et que donc, les gens doivent maitriser la loi électorale, il faut qu’on apprête les dossiers de candidatures et que pour la deputation nationale et pour la deputation provincial, les candidatures soient deposes…”, a-t-il declaré.  

Tout en les encourageant à la maîtrise des différentes étapes du calendrier électoral et de la loi y afférente, cet enseignant à l’Université de GOMA a reconnu que la soif du changement et de l’alternance démocratique sont manifestes chez tous les compatriotes.

“La population de Butembo est très engage à contribuer au changement dans ce pays. Je salue la forte participation, la pertinence des questions. Ceux qui pensent qu’ils peuvent continuer à saboteur le processus électoral en ignorant les dispositions de la loi pensant qu’ils peuvent ne pas organizer les elections, ils doivent réflechir par deux fois, parce que la presence massive de cette population montre qu’elle attend la tenue des elections au 23 décembre”, a-t-il fait remarquer.

Le Chef des Travaux MUHINDO KASEKWA Jean-Baptiste a recommandé que la population surmonte les pièges de la tricherie en grande échelle ourdie par la majorité présidentielle. Il a insisté sur la surveillance du processus électoral en commençant dès à présent par la formation des témoins et des observateurs électoraux. Parlant de la machine à voter, ce haut cadre de l’ECIDé de Martin FAYULU et porte parole du RASSOP au Nord-Kivu a alerté que c’est une invention que la CENI pour briser la procédure normale des élections et tricher.     


Publié le: 22/05/2018 à 12h13min44s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur