L’Abbé KAHUMBA Déogratias était beaucoup pour la société et l’Eglise [Témoignages]

Publié le: 05/07/2018 à 15h34min03s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Mercredi 04 juillet 2018, au cours de la messe pour le repos de l’âme de l’abbé KAHUMBA Deogratias, certaines allocutions funèbres ont été prononcées. La famille biologique a révélé qu’elle pleure un rassembleur, un conseiller pour tout dire, un baobab qui s’est écroulé. Le représentant des enseignants a salué l’élan de l’illustre disparu qui a milité pour l’amélioration des conditions sociales de l’enseignant. Et la coordination diocésaine des écoles catholiques à Butembo-Beni a déclaré que son désormais ex chef  avait déployé beaucoup d’efforts dans la transformation de l’image de cette structure.

« Au cours de son mandat de 16 ans comme coordinateur, il a positivement transformé la configuration de la coordination diocésaine par la création des sous-coordinations de Bungulu-Beni et de Kayna en 2007, suivies de la conseillerie résidante de Biakato, fonctionnelle depuis 2013. C’est avec percement au cœur que nous voyons partir avant la matérialisation de votre promesse faite le 15 mai 2018 concernant l’ouverture en septembre prochain d’une conseillerie résidante à Njiapanda et de la coordination provinciale des écoles catholiques à Butembo », a regretté Kavughe Isengoma Urbain, Chef du personnel de la coordination diocésaine des ecoles.

Le délégué de la province éducationnelle Nord-Kivu II a reconnu en l’abbé KAHUMBA une personne qui aimait dire la vérité pour le bien de la Nation.

« Monsieur l’Abbé Coordinateur, vous nous lassez orphelins, vous êtes membre du comité provincial de l’examen d’Etat et de la province éducationnelle et du conseil de discipline de l’EPSP Nord-Kivu II. Vous seriez à Goma maintenant où se tient une réunion nationale sur la reforme de l’enseignement pour la classe de 7ème et 8ème préparatoire », s’est désolé Bondeko Embeka, Directeur Provincial du SECOPE.

Enfin, le doyen du clergé diocésain a, au nom des prêtres diocésains, déploré la perte d’un élément difficilement remplaçable. 

« Nous avons vécu des moments de joie et de tristesse. Nous avons partagé des expériences pastorales et des blagues communautaires. Maintenant, tu nous quittes au moment où notre pays semble être dans les soins intensifs. Tu as terminé la course », a pleuré l’Abbé MOLO GHENI Jean-Pierre.

En clôturant cette série de mots, Monseigneur l’Evêque a transmis aux fidèles les messages de condoléances de Monseigneur Janvier KATAKA du diocèse de Wamba et du secrétariat général de la CENCO.


Publié le: 05/07/2018 à 15h34min03s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur