Le CLC fixe coupe court aux rumeurs sur une candidature du Cardinal MONSENGWO à la Présidence de la République

Publié le: 30/07/2018 à 09h44min10s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Le Comité Laïc de Coordination précise qu’en tant que pasteur, le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA ne peut pas accepter la charge de président de la République. Le CLC l’a fait à travers un communiqué rendu public vendredi 27 juillet 2018.

Dans ce document, le Comité Laïc de Coordination indique que la charge politique revient pleinement aux laïcs. Ce regroupement de laïcs catholiques réagit ainsi à la pétition en faveur d’une éventuelle candidature du cardinal MONSENGWO. Le CLC trouve absurde que la population soutienne une candidature qui n’existe que sur base des rumeurs des personnes non-qualifiées.

Pour le CLC, par un tel engagement, le cardinal MONSENGWO PASINYA pourrait décourager les efforts de désignation de bons candidats au rang de l’opposition tout comme de la majorité présidentielle. Toutefois, le cardinal et l’ensemble des évêques de la CENCO ne cesseront pas d’œuvrer pour l’avènement d’un Etat de droit, rassure ce communiqué du CLC.

A la même occasion, cette structure appelle la population à éviter la distraction et à demeurer mobilisée pour les grands enjeux qui guettent la République.


Publié le: 30/07/2018 à 09h44min10s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur