L’OUGANDA tarde à échanger avec la délégation du gouvernement de RDC partie solliciter la libération des pêcheurs congolais

Publié le: 02/08/2018 à 11h38min53s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Voici une semaine depuis que l’équipe d’avance du Gouvernement de RDC séjourne à Kampala, capitale Ougandaise pour négocier la libération de dizaines des pêcheurs congolais de Kyavinyonge arrêtés depuis début juillet 2018. Cependant, les autorités Ougandaises tardent à recevoir en audience la délégation de RDC pour entamer les pourparlers.

La semaine a été surchargée pour l’équipe d’avance qui se concerte avec le chargé d’affaires à l’ambassade de RDC en Ouganda. La présence du directeur-adjoint au cabinet du ministre national de l’AGRIPEL et du secrétaire exécutif-adjoint du gouvernement provincial du Nord-Kivu en Ouganda a été renforcée par celle du conseiller spécial à la primature de la RDC. Ils sont là pour préparer l’arrivée de la délégation gouvernementale attendue en Ouganda. Elle sera constituée du ministre national de l’AGRIPEL, du ministre des Affaires étrangères et du Directeur Général de la DGM. Le retard de la rencontre de deux parties est dû à l’agenda surchargé du gouvernement ougandais, précise Adelard KAPITULA, directeur-adjoint au Cabinet du Ministre RD Congolais de l’AGRIPEL.

Ces deniers vont tenter de négocier la libération de 92 pêcheurs congolais condamnés et qui restent en détention en Ouganda. Entre temps, l’équipe présente à Kampala appelle les congolais au calme.

Le directeur-adjoint au cabinet du ministre national de l’agripel, Adelard KAPITULA, conseille les congolais à n’organiser aucune marche avant l’aboutissement des négociations.


Publié le: 02/08/2018 à 11h38min53s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur