Ce qu’a réellement dit Joseph KABILA au dernier sommet de la SADC

Publié le: 17/08/2018 à 17h51min18s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Le Président de la République Démocratique du Congo, RDC, a commenté une fois de plus la fin de son mandat. C’était avec des humours au cours de son discours, à l’ouverture du 38e  sommet de la SADC  ce vendredi 17 août, à Windhoek, capitale de la  Namibie.

 « Je suis censé faire un discours d’adieux. Pourquoi un discours d’adieux? Est-ce que vous allez me manquer ou je vais vous manquer », a plaisanté Joseph Kabila. « Je ne vous dirai pas adieu, mais à bientôt », a-t-il ajouté avec sourire.

Aux anciens présidents de la SADC, Joseph Kabila a dit merci pour avoir partagé avec lui leur sagesse au cours de 20 dernières années.» Mêmes félicités adressées aux actuels chefs d’Etat qui l’ont, selon lui, aidé à « lui rendre la vie facile ».

Joseph KABILA a aussi fait mention de tous ceux qui « l’ont compliqué un peu », selon ses termes. Pour le président congolais, la démocratie n’est pas juste une réalité, mais un processus irréversible en RDC. Fustigeant le «chantage» sur le processus électoral dans son pays depuis 2 ans, Joseph Kabila KABANGE a pris à témoin ses pairs au sujet de son engagement pour la paix, la sécurité, la démocratie, les élections et le développement économique. Il a salué le soutien de la SADC et le sacrifice de tous ceux qui sont morts pour défendre cette organisation.

Par ailleurs, Paul KAGAME, président de l’Union Africaine, UA, un des invités à la SADC, a remercié par la même occasion cette structure, préoccupée de la sécurité « dans la région et au-delà ». Notons que c’est pour la première fois que Joseph KABILA s’est exprimé depuis la désignation officielle du nom de son dauphin. Quelques jours avant, Joseph KABILA venait de bouder le mini sommet de la Communauté de Développement des Etats d’Afrique-Australe tenu à Luanda en Angola sur la situation sécuritaire en RDC.


Publié le: 17/08/2018 à 17h51min18s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur