Beni : Recrudescence de cas d’insécurité, la population tentée de déserter les communes Beu et Rwenzori, malgré l’annonce des nièmes opérations de traque des rebelles présumés Adf par le commandement de l’armé.

Publié le: 09/10/2018 à 08h19min03s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Les fardc en oeration à beni

Des détonations d’armes lourdes et légères se sont encore fait entendre à Beni-ville le soir de lundi 08 octobre 2018, entre 17 et 19 heures. C’était précisément à Bel air, Munzambaye et Boikene, des entités situées au Nord-Est de cette ville devenue insécurisée. Des sources civiles alertent sur un passage des bruits de bottes suspectes qui ont été pourchassées par les FARDC. Cette situation a encore occasionné le déplacement massif de la population vers le centre et l’Ouest de Beni-ville. Au même moment, notre correspondant décrit que les communes Ruwenzori et Beu situées à l’Est de Beni-ville se vident progressivement de leurs occupants, ces jours-ci. Certains de ces déplacés fuient vers des milieux supposés sécurisés ou quittent même Beni pour chercher asile dans d’autres contrées. D’autres passent la nuit à la belle étoile ou dans les enceintes des parcelles de certaines autorités profitant de la sécurité de celles-ci. Pendant ce temps, Radio okapi rapporte que le Chef d’Etat Major Général des FARDC et ses services spécialisés ont fini leur mission d’évaluation de la sécurité et des capacités logistiques des FARDC qui sont en pleine opération à Beni ville et territoire. Cité par notre source, l’autorité militaire de RDC rassure que dans un brin de temps, les FARDC vont déclencher des opérations de grandes envergures contre tous les groupes armés, mais surtout les rebelles présumés de l’ADF, qui insécurisent la population. Pour ce faire, le renfort en hommes et en matériels a été envisagé.


Publié le: 09/10/2018 à 08h19min03s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur