Kipese : Les Fardc repoussent une attaque des miliciens mayi mayi à Tulihi

Publié le: 11/10/2018 à 12h00min25s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Le village de Kipese/Ph.archive

Les FARDC ont repoussé une attaque des miliciens mayi mayi dans le village Tulihi mardi 9 octobre 2018. Tuhlihi est situé à une dizaine de kilomètre au sud Est de la commune rurale de Kipese en groupement Buhimba.  Le village de TULIHI situé à 10 kilomètres au Sud Est de KIPESE est sous contrôle des FARDC depuis le soir de mardi 09 octobre 2018. Cela après que des miliciens présumés maï-maï l’ont assailli l’avant-midi de ce même mardi. Ces miliciens avaient aussi vandalisé la position des FARDC de TULIHI avant qu’ils ne soient mis en déroute. Des échanges des tirs entre ces hommes armés et les FARDC avaient eu lieu toute la journée de mardi, selon des sources civiles qui indiquent qu’il y a eu des blessés dans les deux camps. Le bilan de cette attaque fait état d’un combattant mayi mayi blessé. Un autre blessé serait enregistré dans les rangs des militaires Fardc. Cette information a été confirmée par la société civile, coordination du territoire de Lubero. «  A partir de 6h45, il a été enregistré une attaque d’un groupe d’éléments armés en provenance de Byanze basé à Tulihi vers kirikiri. De retour de Tulihi, ils ont déstabilisé la quiétude la population en leur passage. C’est ainsi qu’en provenance de Tulihi evrs Bianze, il y a eu panique générale. La population a quitté le village pour se refugier en brousse. Apres quelques temps, la situation a été rétabli par les fardc et les villages Tulihi et Kirikiri sont désormais entre les mains des Fardc », temoigne Georges MUHINDO KATSONGO, president de la société civile territoire de Lubero. Autre conséquence, c’est le déplacement massif des habitants de TULIHI vers des milieux supposés sécurisés. Les forces vives de Lubero appellent les habitants de TULIHI à regagner leurs domiciles, leur localité étant déjà sous contrôles des forces loyalistes.


Publié le: 11/10/2018 à 12h00min25s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur