Mgr SIKULI PALUKU Melchisédech séjourne en Diocèse de Noto pour une mission pastorale

Publié le: 04/11/2018 à 09h15min58s

Par Radio Moto Butembo-Beni

L’Evêque de Butembo-Beni est en mission pastorale à Noto en Italie. Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech a mené des activités intenses résumées en des réunions et messes avec les fidèles des paroisses du diocèse jumeau de Noto et autres diocèses partenaires en Italie. Joint vendredi soir au téléphone depuis Noto, le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni a nous retrace où il a célébré ou conféré avec différentes personnalités. « A la cathedrale, il y a l’abbé KIZITO, à Rosolini, il y a l’abbé KAVIKALERWA. J’ai été dans la paroisse de l’abbé Mathe Deo, dans la paroisse Modica où se trouve l’abbé Mathias,…Nous avons deux petites sœurs.  J’ai visité aussi parfois des malades. En dehors de cela il y avait des activités organisées par CERRUTO pour rencontrer tel ou tel qui aide pour la ferme de Bingo. J’ai visité ceux qui sont à Rome, l’abbé Ngongi. J’ai visité le diocese de Viterbo qui va accueillir les abbés Meni et Benjamin. J’ai aussi été à CHIUSI  où nous avons les abbés Urbain, Wangahemuka, Potomonyo, Musienene. J’ai été à l’évêché de Rieddi où nous avons les abbés Josaphat Wasukundi, j’ai célébré à la maison généralice des Saintes faces et m’incliner à la tombe du cardinal, aller voir aussi Emmanuel MWANAMPENZi qui est dans une autre communauté des sœurs ». Il inscrit cette activité dans le cadre du jumelage. « Après la visite que l’éveque de Noto nous a rendue avec la grande delegation pour la celebration du 30ème anniversaire du jumelage, je devais à mon tour reciproquer la visite au Diocese de Noto; Je  viens d’y passer pres dune semaine ». Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech s’enthousiasme de cette visite pastorale qui lui a donné l’occasion de parler de la réalité de son diocèse aux fidèles de l’Eglise de Noto. «Parler du jumelage et surtout donner des informations de tout ce que nous vivons, remercier pour tout ce qu’ils ont dejà réalisé chez nous, leur prière, leur solidarité, leur proximité à laquelle  ils n’ont jamais failli, les visites, les œuvres… ».  Dans nos prochaines éditions, nous revenons sur la colère de Monseigneur l’Evêque telle qu’exprimée à Noto au sujet des massacres et quelques orientations du jumelage.


Publié le: 04/11/2018 à 09h15min58s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur