Mgr Fridolin AMBONGO : « On ne peut pas éradiquer la maladie à virus Ebola sans éradiquer l’insécurité »

Publié le: 04/11/2018 à 09h17min28s

Par Radio Moto Butembo-Beni

L’archevêque de Kinshasa s’est exprimé jeudi 1er novembre au sujet des grandes questions liées à la maladie à Virus Ebola et à l’insécurité. Pour le nouvel archeveque  de Kinshasa, « On ne peut pas éradiquer la maladie à virus Ebola sans éradiquer l’insécurité ». Monseigneur Fridolin AMBONGO BESUNGU appelle les autorités à s’assumer. «  Cette situation révolte la conscience des chrétiens et nous tournons vers ceux qui en ont la responsabilité, qu’ils assument réellement leur responsabilité pour que le peuple de cette partie du pays, à Beni et à Butembo puisse vivre en paix. A Mbandaka et surtout la paroisse Bikoro, c’était une zone plutôt pacifique ? CE qui avait permis à toute l’équipe d’aller sur le terrain et apporter une riposte vigoureuse et adaptée. Ce qui n’est pas toujours évident dans une région d’insécurité comme à Beni . Ce sont 2 problèmes qu’il faut prendre ensemble. On ne peut pas résoudre le problème de Ebola sans résoudre le probleme de la securité ». L’Archevêque métropolitain de Kinshasa se révolte des massacres de Beni orchestrés dans une zone pleine de militaires. «Je suis profondement emu et emem revoltéen entendant ce qui se passé à Beni. Et le sentiment que ca crée chez moi comme chez la plupart de notre people, on a le le sentiment que le peuple habitant cette contrée est completement livré à lui meme. On se pose des questions. Il y a une forte presence militaire de notre armée, il y a une forte presence de la Monusco  mias on continue à tuer les fils et filles de notre pays à Beni, comment c’est possible ». Notre interlocuteur rassure de sa communion dans la prière avec la population de Beni-Lubero pour le retour de la paix.


Publié le: 04/11/2018 à 09h17min28s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur