Ghislain MUMBERE, un laveur d’engins roulants déterminé à rendre sa vie meilleure à partir de son métier

Publié le: 08/11/2018 à 16h22min07s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Pour ce garçon vaillant, le métier de laveur des véhicules est un cadre de plusieurs avantages vitaux. RMBB a rencontré Ghislain MUMBERE, laveur depuis 2008 et responsable du site de lavage situé aux abords de la rivière KASISIRYO à Kitatumba dans la commune Vulamba en ville de Butembo. Après avoir appris ce métier de la formation de feu Papa Peter à Londo-CUGEKI, Ghislain MUMBERE affirme que c’est le vœu d’être autonome et de développer sa cellule qui l’a motivé à créer son propre site de lavage des engins roulants.

« J’ai constaté que je suis utile dans la société. Après cela, j’ai déjà eu mon diplôme en pédagogie générale à cause de mon travail. J’aimerai me marier après avoir été licencié. Avec tous mes agents ici, nous sommes des chauffeurs. A la maison, on ne sait pas conduire une moto ou une voiture ; mais déjà ici, on le sait », a-t-il reconnu. Autres avantages dont bénéficie ce jeune vaillant, la relation avec nombreuses personnes et l’acquisition de sa propre moto. Plein de rêves, il chuchote qu’il s’inscrit à l’université l’année académique prochaine pour étudier les Sciences Politiques et Administratives qu’il pense, d’ailleurs, avoir déjà commencées dans son métier actuel. Ghislain MUMBERE travaille avec 15 co-laveurs dont l’âge varie entre 17 et 27 ans. Ensemble, ils passent des journées lavant moto, voiture, bus, rarement le vélo.

Notre entretien a été pour Ghislain MUMBERE une occasion de dénoncer la pluralité des taxes de l’Etat, la grande difficulté qui, selon lui, handicape la bourse du travail de son équipe. « Je dis que c’est une difficulté, parce qu’il y a plusieurs personnes qui veulent chercher de l’argent. Ils se transforment à taxateurs. Le premier peut passer à 09h, le deuxième à 11H, l’autre à 14h peut-être… Alors on se demande ce qu’il ya finalement », s’est plaint Ghislain MUMBERE.

Le jeune laveur reconnait que son travail lui prend du temps qu’il manque même, selon ses déclarations, le temps de faire des sorties avec des copains. 27 ans, Ghislain MUMBERE rêve d’initier une association nationale des laveurs des véhicules qu’il se promet de soutenir. A ceux qui minimisent de se débrouiller par le petit travail comme celui de laveur, il lance qu’il n’y a que de sottes gens.

Ghislain MUMBERE appelle d’autres jeunes à l’initiative en les invitants à être laveurs comme lui. Notons que ce laveur des véhicules travaille dans une eau de rivière sous le risque de contracter les maladies hydriques. Il est, selon lui, impatient de bénéficier des kits professionnels de protection sanitaire. Un don promis par l’hôpital général de référence de Kitatumba. En échange, son staff lavera les véhicules du personnel de cette structure sanitaire.


Publié le: 08/11/2018 à 16h22min07s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur