BULONGO : La société civile craint l’accroissement du nombre de cas confirmés d’Ebola

Publié le: 05/12/2018 à 20h43min29s

Par Radio Moto Butembo-Beni

KASALI HONEONDE,  président des forces vives, pense que l’engagement communautaire fait défaut dans le travail de riposte contre cette épidémie. Dans un entretien avec notre permanent à KASINDI, ce mercredi 5 décembre 2018, il a craint les conséquences des rumeurs que véhiculent les déplacés de guerre. «Depuis le mois passé, nous recevons les déplacés. Ils nous viennent avec la philosophie selon laquelle cette maladie est politisée. La population commence à y croire. Il faut comprendre les instructions de l’équipe de riposte et du personnel soignant.  Si l’on ne fait pas attention, on peut tomber dans le piège d’autres cas de têtutesse vécus à Mangina ou à Beni », s’est-il inquiété.


Publié le: 05/12/2018 à 20h43min29s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur