La marche de la coalition LAMUKA étouffée par militaires et policiers à BUTEMBO

Publié le: 29/12/2018 à 17h15min29s

Par Radio Moto Butembo-Beni

La marche  organisée ce samedi 29 décembre en ville de Butembo par les membres de la coalition LAMUKA pour dénoncer le report des élections à Beni, Butembo et à Yumbi dans la province de Maindombe par la CENI a été encore une fois  étouffée par les agents de l’ordre.  La manifestation avait comme point de départ le rond point Takenga.

Les manifestants ont été subitement dispersés par  les policiers et les éléments loyalistes. Situation que MUHINDO AKAYESU condamne. Ce cadre de LAMUKA en ville de Butembo a fait savoir que c’est anormal d’étouffer des personnes qui réclament leur droit de vote. « L’autorité urbaine, le maire de la ville nous a encore envoyés les policiers, l’armée, tout un camion. Nous avons estimé que nous devrions épargner nos militaires, d’autant pus que nous sommes en train de préparer une grande activité demain dimanche, où nous avons d’ailleurs appelé toute la population à se conduire dans son centre de vote pour demander le droit au vote », a-t-il sensibilisé.

« Certains manifestants arrêtés par les agents de l’ordre au cours de la marche de vendredi dernier viennent d’être libérés le soir de ce samedi 29 décembre 2018 », se réjouit un militant de la LUCHA.

Rappelons que pour la journée de ce samedi, les activités socio-économiques ne se sont pas encore une fois déroulées normalement à Butembo. Mais les agents de sécurité étaient toujours visibles dans différents coins stratégiques de la ville comme aux ronds-points Soficom et Vgh.


Publié le: 29/12/2018 à 17h15min29s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur