Butembo : Une insuffisance d’espace doublée d’un environnement sale au cimetière de VUHUNGA

Publié le: 09/01/2019 à 09h58min02s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Ces deux défis caractérisent le cimetière de VUHUNGA situé au quartier KATWA en ville de Butembo. A part l’insuffisance de l’espace, ce cimetière est sale. La brousse couvre la plupart des tombes. Les camions ont du mal à accéder à cette place publique.

Le pont de fortune nouvellement construit est dans un état de délabrement causé par un accident. L’érosion menace également certaines tombes situées près de la rivière. Un habitant dont le champ est voisin au cimetière de VUHUNGA pense que ce désagrément est de la responsabilité des autorités de la commune Mususa. Cet agriculteur que notre reporter a rencontré ce mardi 8 janvier 2019 pense que le bourgmestre et les chefs de quartiers s’intéressent moins à l’assainissement du cimetière de VUHUNGA. Il conseille les autorités à sensibiliser la population pour un Salongo populaire. « C’est une irresponsabilité des autorités locales. Elles surveilleraient jour et nuit l’état du cimetière pour se rassurer de l’existence des ponts autour de ce cimetière. C’est comme ce pont qui mérite une attention particulière. Je demande au bourgmestre de venir visiter ce cimetière, de sensibiliser les hommes sur sa propreté. C’est le père de famille qui donne les orientations aux enfants. Alors s’il y a des accidents survenus sur ce pont, c’est de la responsabilité du bourgmestre. Nous voulons un pont construit en dur pour qu’il serve pendant longtemps», a-t-il sensibilisé.

A la question de savoir celui qui autorise l’enterrement des personnes près de la rivière, le gardien du cimetière de VUHUNGA se dédouane. KAMBALE KINDIATE reconnait l’insuffisance de l’espace, mais il n’autorise pas l’enterrement près de la rivière. Pour lui, ceux qui le font, sont ceux qui bafouent son autorité. « Je demande aux autorités de se pencher sur cette situation, sinon il n’y a plus de place. C’est à peine qu’on trouve une place qui avait été sautée par hasard. Près de la rivière, on enterrait parfois ceux qui mourraient par accident, des visiteurs et inconnus dans la ville. Ceux qui viennent enterrer les leurs sont parfois ivres. Ils n’obéissent pas à mes ordres.ils creusent sans mon aval. Il y a un danger parce que c’est près de la rivière. Ils y creusent par force. Je leurs demande de venir enterrer leurs proches avec un esprit calme en suivant les orientations du gardien pour un enterrement digne », a indiqué le gardien du cimetière.

Face à cette situation le bourgmestre de la commune MUSUSA promet de donner sa réponse prochainement. Toutefois, KAMBALE MBAYITOYA reconnait que le cimetière de VUHUNGA a de sérieux problèmes.


Publié le: 09/01/2019 à 09h58min02s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur