La sécurité sera-t-elle déjà restaurée à Beni pour que le peuple aille effectivement aux urnes en mars?

Publié le: 11/01/2019 à 09h28min49s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Telle est l’une des questions adressées ce jeudi 10 janvier 2019 au commandant du secteur opérationnel SOKOLA 1. Le général major MBANGU MASHITA Marcel était en effet en échange avec des étudiants de Butembo ce jour. Il rassure qu’avec le renfort déjà déployé à Beni, les batteries sont déjà en marche pour que ce processus soit effectif.

C’était dans la grande salle du site VUNGI de l’UOR Butembo. L’officier militaire a fait entendre que certaines mauvaises volontés cherchaient à saboter les élections à Beni et mettre en difficulté les autorités.  Il a fait entendre que dans le but de matérialiser cet objectif, des renforts militaires et policiers ont été déployés dans la zone. « En Ouganda, il y a des compatriotes qui sillonnent, qui cherchent par tous les moyens comment obtenir la paix, pour commencer la guerre dans ce territoire. On sait quand ça commence, mais on ne sait jamais quand ça finit. Les USA ne vous dirons jamais : j’engage une guerre que je vais finir dans 3 jours. Mais pour la sécurisation, c’est une raison de plus de ce renfort que vous avez vu. Il y a renfort du coté policiers, il y a renfort du coté des militaires. Si on nous demande de faciliter la tâche dans 3 mois, nous allons vous aider à aller aux urnes », a-t-il inspiré confiance.

La séance avait pour objectif de décrocher le soutien de la population à son armée pour mettre fin au terrorisme ADF.


Publié le: 11/01/2019 à 09h28min49s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur