« Ce n’est pas la CENI qui va voter à la place de la population », alerte la dynamique de l’opposition du territoire de Lubero

Publié le: 11/01/2019 à 17h00min33s

Par Radio Moto Butembo-Beni

La dynamique de l’opposition du territoire de Lubero dénonce ce qu’elle appelle un complot à travers la proclamation de Félix TSHISEKEDI comme gagnant de la présidentielle de 2018. Le coordonateur de cette plate forme de l’opposition pense que la CENI s’est précipité de proclamer les résultats, alors que la plupart des centres locaux de compilation n’avaient pas encore fini les opérations.

Au cours d’une interview téléphonique, KATEMBO VYAVULANZUKO Justin parle de plusieurs irrégularités orchestrées par la CENI dans le centre de Lubero. « En fait, je voulais demander à la CENI qui a signé le PV des résultats présidentiels de respecter les urnes, de respecter la voix de la population. C’était hier qu’ils ont dit à nos temoins qu’ils ont fini à compiler alors qu’il restait encore 10 bureaux de vote. Donc les 10 bureaux de vote sont en train de compiler aujourd’hui au moment où il n’y a pas nos témoins. Je venais de quitter à la CENI. Ils sont en train de compiler seuls. Nos temoins ne sont pas là. Nous demandons à la CENI», a-t-il mentionné.

Le coordonateur de la dynamique de l’opposition demande à la CENI d’être réellement neutre et indépendante. Sinon, selon KATEMBO VYAVULANZUKO, la CENI sera la seule responsable de la souffrance de tous les citoyens congolais. « Nous ne voulons pas entendre la proclamation de nomination. C’est une proclamation qu’on est en train de manipuler. Nous ne voulons pas cela. Nous avions élu notre président de la République. Ce n’est pas la CENI qui va voter à la place de la population. Nous demandons aux observateurs de la CENCO et d’autres observateurs de donner aussi les résultats des urnes qu’ils aussi déjà compilé », a-t-il lancé.

Notons que la proclamation de FELIX TSHISEKEDI comme gagnant de la présidentielle de 2018 par la CENI fait désormais objet de plusieurs contestations de certains politiciens et quelques organisations de la société civile.


Publié le: 11/01/2019 à 17h00min33s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur