Butembo : Le médecin KAMBALE KIBOKO revient sur l’utilité de la morgue

Publié le: 11/01/2019 à 17h06min45s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Radio Moto Butembo Beni a rencontré ce médecin directeur de nursing à l’hôpital général de MATANDA à cet effet. Celui-ci est revenu sur l’utilité de la morgue. KAMBALE KIBOKO mentionne que plusieurs jours après l’installation de la morgue à Butembo, les habitants doivent se l’approprier.

« La morgue est un endroit où nous concevrons un corps décédé pour préparer aux funérailles. Les autres tributs se moquaient un peu de nous, quand ils arrivaient ici chez nous, par exemple dans le haut zaïre, on pouvait faire même trois jours avec un corps décédé entrain de danser autour de ce Corp. A leur arrivée, ils s’étonnaient et disaient que nous avons  peur des morts, nous nous précipitons pour enterrer. Mais déjà nous avons des morgues pour bien conserver les morts et bien préparer  nos funérailles  calmement et attendre même ceux qui peuvent venir de loin pour participer à l’enterrement », a mentionné ce médecin.

Il a rassuré que les corps déposés à la morgue sont bien conservés et restent en sécurité. « Lorsque le corps arrive à la morgue, vous savez c’est une chambre froide et avec le froid il ne peut plus avoir des réactions, le corps reste tel qu’il a été amené, et c’est avec des réglages. Nous réglons de façon à ce que la glace ne touche pas le corps, le corps très bien conservé et toute la durée que vous voulez le corps restera tel qu’il est », a-t-il ajouté.

Il a alerté sur le danger que courent les vivants qui gardent les corps à domicile. « C’est très dangereux de garder un corps décédé  dans sa maison. Lorsque le corps est décédé,  les germes qui étaient en lui  s’évaporent comme le corps n’est plus en vie. Le microbe cherche aussi à s’échapper dans la nature. Quand vous entourez ce corps vous, êtes très exposé aux microbes surtout à cette période où nous sommes sous une épidémie. C’est très très dangereux de garder un corps dans sa parcelle », a-t-il insisté.

Notons que quelques hôpitaux de Butembo ont des morgues pour la conservation des morts.


Publié le: 11/01/2019 à 17h06min45s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur