Mgr Sikuli PALUKU : « La simulation du vote du dimanche 30 décembre 2018 à Butembo-Beni est un motif de fierté »

Publié le: 14/01/2019 à 17h03min55s

Par Radio Moto Butembo-Beni

C’est une conclusion que l’Evêque de Butembo-Beni tire des échanges qu’il a eus avec différentes personnalités à Kinshasa la semaine avant le 13 janvier 2019. Selon les interlocuteurs de Monseigneur l’Evêque, il y a lieu de saluer la manière dont le peuple de Butembo-Beni avait accueilli la décision injuste d’exclusion aux élections. Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech a partagé ces témoignages au cours de son message lancé aux fidèles rassemblés dimanche 13 janvier en la première messe en la paroisse universitaire de l’ITAV Butembo.

Selon les interlocuteurs de Monseigneur l’Evêque, il y a lieu de saluer la manière dont le peuple de Butembo-Beni avait accueilli la décision injuste d’exclusion aux élections.  « Tous ont salué les gestes citoyens posés par des citoyens conscients de leur droit de vote qui ont effectivement voté », restitue Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech. « Notamment à Beni où la population, de leur propre gré, est poussée par cette conscience élevée d’être des congolais a voté de manière très professionnelle. Peu importe que cela compte, je peux vous le dire parce que je l’ai entendu, le diocèse de Butembo-Beni sur ce point reste un modèle à suivre pour, peut-être tout le pays. C’est peut-être pour cela même que tout le monde ne nous aime pas », a lancé l’ordinaire du lieu.

Pour l’Ordinaire du lieu, cette fierté constitue une leçon donnée à tout le pays. « On a montré que des élections propres, sans corruption, sans utiliser des gros moyens, peuvent se faire uniquement avec la volonté du peuple. Si nous comprenons cela, c’est à nous de nous comporter dans l’avenir de telle sorte que nous ne donnions jamais un démenti de ce que l’on nous reconnait. Pour certains, c’était une preuve que l’Abbé Malu Malu qui a organisé les premières élections transparentes au Congo n’était pas une génération spontanée. Il venait d’un peuple qui & une certaine culture et une grande dignité », a conscientisé l’Evêque.

Rappelons que Monseigneur SIKULI a été en séjour à Kinshasa pour d’abord la réunion extraordinaire des Archevêques membres du comité de suivi du processus électoral. Ensuite, il a pris part à l’ordination sacerdotale du père jésuite Roger KAKULE à KIMWENZA-KINSHASA. La messe y relative a été célébrée le dimanche 06 janvier par Monseigneur Melchisédech SIKULI de Butembo-Beni et Monseigneur Donatien BAFWIDNSONI du diocèse de Inongo où se trouve le territoire de YUMBI.


Publié le: 14/01/2019 à 17h03min55s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur