L’Eglise de Butembo-Beni annonce une nouvelle manière d’imposer les cendres pour lutter contre Ebola

Publié le: 21/02/2019 à 17h08min09s

Par Radio Moto Butembo-Beni

La période de carême s’annonce dans peu  de temps. Cette période de pénitence, de prière et de partage s’ouvre par le mercredi de cendres. Ce dernier ne sera pas vécu comme  d’habitude pour cette année 2019. Ce, compte tenu de la situation sanitaire qui prévaut dans la région ces jours.

Propos contenus dans le message pastoral signé par Monseigneur l’Evêque  du diocèse de Butembo-Beni et lu par son chancelier. C’était lors de la messe d’ordination en l’église paroissiale Cœur Immaculé de Marie de Kitatumba. Extrait du ce message lu par l’abbé Ignace MATSUNGU, chancelier diocésain.

« Compte tenu du contexte que nous traversons, en l’occurrence l’épidémie à virus Ebola dont la ville de Butembo reste le grand foyer spécialement dans la zone de santé de Katwa et de Butembo, l’imposition des cendres ne se fera pas comme d’habitude dans tout notre diocèse, mises à part les communautés sacerdotales et religieuses, afin de prévenir tout risque de contamination du ministre et de ceux qui en sont imposées. Suivant les directives liturgiques en fait, ce qui compte, c’est que les cendres soient imposées comme signe de pénitence. Mais, selon les circonstances, on peut en rependre sur la tête. Cela étant, il est recommandé aux curés de préparer assez de cendre », a lu l’abbé Ignace MATSUNGU.


Publié le: 21/02/2019 à 17h08min09s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur