Insécurité à GOMA : la société civile ne jure que par le départ des autorités

Publié le: 11/03/2019 à 16h59min04s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Les autorités urbaines de Goma doivent démissionner s’elles sont incapables de rétablir la sécurité au chef lieu de la province. Défis lancé par la société civile de la place et les mouvements citoyens. Ils ont fait entendre leur voix à travers une marche pacifique tenue ce lundi 11 mars 2019 à Goma.

Ils ont marché du centre ville jusqu’au gouvernorat où ils ont été accueillis par le vice gouverneur. Ils  demandent  ainsi le départ sans condition du maire de la ville de Goma, le commissaire provincial de la police du Nord-Kivu et le remplacement de la cours militaire à Goma.

Dans le même  document, les manifestants recommandent aux autorités le renforcement des patrouilles nocturnes dans les quartiers Ndosho, Katoy, Mugunga dans la partie sud du territoire  de Nyiragongo devenus théâtres d’insécurité.

Rappelons  que près de 25 personnes viennent  d’être tuées dans ces entités pré-citées en un mois.


Publié le: 11/03/2019 à 16h59min04s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur