NORD-KIVU : la sécurité regagne petit à petit le poste frontalier de Kasindi

Publié le: 11/03/2019 à 17h02min56s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Il n'ya plus des cas d'assassinats, vols en main armée au poste frontalier de Kasindi. Constat fonctionnaire délégué du gouverneur affecté à Kasindi réalisé après   l'arrivée d'une jeep et de quelques éléments de la police territoriale.

Ces nouveaux hommes  sont venus renforcer l'effectif afin de restaurer l'autorité de l'Etat dans cette partie du territoire de Beni. KAMBALE SIVAVUYIRWA BARTHELEMY l'a dit au cours de la parade Hebdomadaire de ce lundi 11 mars. Il a cependant déploré les cas de dérapage enregistrés pendant la patrouille nocturne.

« La patrouille est là pour identifier des éléments suspects. Le programme de la patrouille est venu des autorités. S’il y a par exemple un cas de dérapage, par exemple un policier tracasse un civil, que ce civil arrive pour dénoncer cette tracasserie au niveau du bureau du fonctionnaire délégué », a lancé SIVAVUYIRWA BARTHELEMY.

Et, au moment où la patrouille s'intensifie au cœur de Kasindi, les bandits n’ont autre choix que de se refugier dans des champs. Alerte de  KAPEPYA NGALI ZEBRE de la société civile.

« Que les services de sécurité sécurisent des champs et les environs de la cité, parce que les malfrats commence à craindre le contre pour ces endroits. On vient de nous signaler un cas à la parade, mentionnant qu’ils ont été dans les champs d’un habitant dans le quartier Latin, et même les agriculteurs commencent à lancer des cris d’alarme par-ci par-là », a-t-il laissé entendre. Rappelons que ces derniers temps, KASINDI est sous le coup d’une mesure de couvre feu à partir 22 heures.


Publié le: 11/03/2019 à 17h02min56s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur