Ebola à BUTEMBO : un tradi-praticien quitte la riposte faute de sécurité

Publié le: 15/04/2019 à 08h14min46s

Par Radio Moto Butembo-Beni

Le président du Conseil d’Intelligence du complexe scientifique en médecine naturelle, CEREMENA, a, encore, été agressé par des inconnus, la nuit de samedi 13 à dimanche 14 avril 2019. C’était à son domicile en cellule VINYAVWANGA du quartier WAYENE en commune de Bulengera.

KAMBALE KICHWANALUMA Evariste a fait un témoignage y relatif au cours d’une interview accordée à RMBB, ce dimanche 14 avril 2019. Il a ainsi déclaré sa démission des activités de la riposte.

« A la coordination de la riposte de Butembo, j’aimerais les informer que depuis longtemps, depuis les épidémies de poliomyélite, de paludisme, les autres épidémies, nous ne sommes pas invités de soutenir ces équipes. Alors, moi je proclame ma démission totale dans les travaux de la riposte contre la maladie à Virus Ebola dans la province du Nord-Kivu », a-t-il déclaré.

KAMBALE KICHWANALUMA Evariste appelle à une assistance en sécurité.Il regrette du fait que les malfaiteurs étaient déterminés à mettre fin à sa vie.

« Ils sont venus avec de l’essence, la viande de porc et ont dit qu’ils ont des difficultés à me tuer et que moi j’ai des mesures de protection personnelles… Voilà ils sont venus avec 5 litres, les fouets avec lesquels ils pouvaient m’abattre ; j’ai alors compris que les bandits sont déjà entrés. Voilà comment je les ai chassés moi-même par mes forces parce que j’ai même appelé la police. Le responsable de la police n’a même pas pris le téléphone… », Se lamentait le tradi-praticien.

C’est pour la deuxième fois que ce professionnel de santé est victime d’agressions des inconnus.

Cela lui arrive après que la population de sa cellule l’a reproché de faciliter aux équipes de riposte de suivre des cas probables ou suspects de Ebola. « Pourtant, VINYAVWANGA et environs requiert un suivi sanitaire sérieux, vu des cas confirmés d’Ebola qui y sont rapportés, ces jours-ci », s’est exclamée notre source. A elle-même d’alerter que cette partie de la commune Bulengera se vide progressivement de ses occupants craignant pour leur santé.


Publié le: 15/04/2019 à 08h14min46s
Par Radio Moto Butembo-Beni
Partagez ce contenu sur